Kappacity home
frnlen

stories

emotionele intelligentie voor ouders en kinderen



deel deze story

un petit coin tranquille


j'ai pris le temps aujourd'hui de bouger quelques meubles. C'est un sport que je pratique avec une régularité que mon cher et tendre a fini par encourager accepter (après des phases de contestation, interrogation et légère moquerie). Il voit à ma tête que j'ai des idées, que j'ai besoin de recréer l'environnement, les petits coins, les atmosphères de notre loft. Et il trouve une façon discrète de s'éclipser pour ne pas interrompre mon élan créatif. Je l'aime pour mille raisons, et celle-là en fait partie.

l'aspect sympa de ma réorganisation du jour, ça a été la réaction de Loïc, pas réticent du tout face au changement. "Oh, mais que notre maison est belle maintenant. Et il y a un petit coin calme pour moi." Il avait compris presque sans que je le dise. Un petit mètre carré accessible seulement aux moins d'un mètre vingt-cinq. Une peau de mouton bien confortable au sol, une armoire de livres, un bateau pirate. Il n'en faut pas plus. Un coin pour se retirer sans s'isoler, quand les émotions le réclament. Il peut aussi se mettre à l'écart dans sa chambre, il a vraiment le choix.

impatient, il a pris ses quartiers dans le nouveau coin du calme. A réorganisé un peu certaines choses, et forcément je ne lui en veux pas, c'est bien de voir comment il adopte mes qualités :-) Quelques livres plus tard et une fois Arthur sorti de la torpeur de sa sieste, c'est tout notre coin bibliothèque qui était devenu l'île du calme. Toutes les couvertures accessibles recouvraient le sol, tous les coussins bouchaient les trous. Des jeux ont été importés et sans crier gare, la mer calme était devenue houleuse et infestée de pirates.

la maison leur appartient autant qu'à nous. Les meubles, les plaids, les coussins, les jeux, les livres sont détournés pour leur plus grand plaisir. Je les observe et quand vient l'heure du coucher, je range avec ou sans eux, selon les besoins du jour. On fait juste le reset pour que le lendemain, ils puissent recommencer à être les maîtres de l'espace. Qu'importe si hier une cliente a failli perdre une jambe parce qu'une corde tendue en travers du salon devait empêcher le passage des bisons. Au diable le fait qu'un club de golf en bois soit devenu une lance de Cro Magnon. Ils savent qu'il y a un temps pour tout, et donc aussi un temps pour le rangement et le calme.

j'ai passé un bon dimanche, je me sens prête à partir à l'abordage de la semaine!

charline desmecht


stel uw vragen

contact