Kappacity home
frnlen

stories

my heart is in kappaCity and I want to touch yours



share this story

ouvrir les yeux


aujourd'hui, je me fixe un challenge bien particulier: profiter à fond de ce que je vois autour de moi.

l'idée me trotte dans la tête depuis la semaine dernière, quand je marchais dans la rue Haute et que tout à coup, alors que je suis déjà passée au même endroit à de nombreuses reprises, j'ai commencé à voir des détails architecturaux dont je ne soupçonnais même pas l'existence. Je sortais d'un examen médical avec Noam, une séance de torture pour lui avec un impact certain sur mon audition. L'avoir entendu pleurer si fort et si longtemps - le ressenti que j'avais étant bien entendu exacerbé par ma capacité de maman - a eu des effets secondaires intéressants. Pour fuir le son de cette expérience désagréable, j'ai commencé par avoir une envie de lenteur. J'ai marché avec Noam en écharpe à la vitesse du paresseux dans Zootopie. C'est comme ça que j'ai pu prendre le temps de mieux regarder autour de moi. De donner à mes yeux la priorité sur mes oreilles si sensibles. De prendre plaisir à faire cette marche vers la crèche parce que j'allais de merveille en merveille, juste parce que je parvenais - littéralement - à voir le monde autrement.

et là, ça se met à bouillonner dans ma tête, sur le sens et le non sens d'un tel challenge et sur mille autre choses encore. J'arrête la machine à tergiverser, je fixe tout droit mon écran, je finis cet article et je m'en vais redécouvrir février d'un regard neuf, avec une plus grande conscience, dans l'instant présent, moment par moment. Quelque chose me dit que la journée va être belle.

charline desmecht


looking for something else?

ask your questions

contact