Kappacity home
frnlen

stories

take some time to read, get inspired, open up to new ideas, let the magic work



share this story

trouver des avantages


« Un jour, je me suis trouvé face à un ravin d’un mètre de large. J’ai sauté et je suis retombé de l’autre côté. Un autre jour, le ravin était plus large. J’ai sauté et je suis retombé de l’autre côté. Et ainsi de suite. Et si aujourd’hui tu me montres un ravin encore plus large, je vérifierai l’état du sol, je veillerai à ce que mes chaussures soient les bonnes, je me demanderai si je n’ai pas trop bu la veille, et à un moment je sauterai. Et je sais que je franchirai ce ravin-là aussi. Je ne suis pas trop sûr de moi, j’ai juste l’habitude de franchir des ravins ».

en parcourant mes notes, je suis retombée sur cet extrait d'une conversation datant d'il y a un peu plus d'un an. J'avais noté l'exemple car il m'a plu. Et il me plaît toujours. Il démontre comment se construit une croyance portante.

les croyances sont ce qui crée notre carte du monde. Il s'agit de généralisations faites au départ d'une ou de plusieurs expériences. Lorsque le processus est positif, on parle d'une croyance portante, lorsqu'il est négatif, d'une croyance limitante.

ce qui est magique avec les croyances, c'est leur caractère souvent auto-renforçant. Par un processus de sélection, on finit par ne faire attention qu'à ce qui les corrobore. Souvent, on ne s'en rend pas compte, et on a du mal à se recadrer soi-même et tout autant à bénéficier d'un recadrage de la part de notre entourage qui partage les mêmes croyances. Ca vous parle?

en coaching, je m'intéresse seulement aux croyances limitantes qui sont dans le chemin de l'objectif du coaché et je travaille avec les croyances portantes qui lui permettent de se rapprocher de son objectif. Lors de ma formation à la Leading & Coaching Academy, je me souviens d'ailleurs d'avoir été très sceptique en entendant parler de l'exercice suivant: "lorsque quelqu'un voit des désavantages, demande lui d'écrire 12 avantages". Ca me paraîssait impossible (croyance!) et pourtant, j'ai depuis lors vu que ça marche (croyance recadrée). C'est depuis lors devenu une vraie habitude, même si je ne vais pas systématiquement jusque 12. Je veille juste à me focaliser sur les avantages jusqu'à ce que je sente pleinement l'énergie positive. Pensez-y la prochaine fois que vous vous dites que quelque chose n'ira jamais, que ce n'est pas pour vous, que ce n'est pas intéressant, que c'est forcément foireux, que tous les chefs sont comme cela, que tous les politiciens ont comme ceci. C'est tellement plus gai de se nourrir de pensées positives, et c'est à la portée de tous!

charline desmecht



looking for something else?

ask your questions

contact